Le Changement

Une année rotarienne mémorable vient de s’achever, une autre nous ouvre ses portes.

Nous allons tous nous y engouffrer avec l’expérience et le respect du passé et l’énergie du moment pour préparer les adaptions nécessaires à l’avenir de notre organisation.

Holger Knaack nous a exhorté à changer le Rotary « même si certains se plaindront que cela ne ressemble pas au Rotary d’antan », rappelant que Paul Harris conseillait d’être révolutionnaires de temps en temps.

Le changement est devenu une absolue et urgente nécessité dès lors que l’on observe l’évolution des effectifs des clubs dans notre district et dans le monde occidental.

Alors que Catherine Gil, son équipe et tous les dirigeants des clubs ont su déployer en 2019/2020 des trésors d’énergie et d’imagination force est de constater amèrement que notre district a perdu 44 membres entre le 1 juillet 2019 et le 1 juillet 2020.

Face à cette cruelle réalité n’attendons pas que l’été passe pour réfléchir et agir.

Chacun d’entre nous doit se préparer à participer au programme du changement que nous proposons aux présidents et au comité des clubs qui comporte les 6 actions suivantes :

  1. Elargir sans retenue, notre cible de recrutement aux jeunes, aux femmes et aux catégories professionnelles sous représentées dans le club au regard de celles de son territoire d’influence. Aussi je suggère que nous tournions vers les chefs d’entreprises agricoles et forestières, vers les petits commerçants et vers les artisans.
  2. Programmer des actions concrètes en faveur de la valorisation et de la préservation de l’environnement dans un esprit de conciliation avec le développement économique et le bien-être social
  3. Agir avec et pour les jeunes pour les aider à appréhender le monde professionnel avec confiance, sérénité et volonté de collaboration et d’entraide. Dans un monde bouleversé dans lequel les atteintes à la paix sont sous-jacentes il nous faut aider les plus jeunes à apprécier la complémentarité entre identité, partage avec les autres. L’action d’échange des jeunes malmenée par la Covid doit être reprise avec force en 2020/2021, notre district se doit de conserver sa place de leader national en la matière.
  4. Intervenir avec notre expérience et nos réseaux de professionnels en faveur des entreprises de notre territoire en proie à des difficultés économiques liées à la crise sanitaire. Chaque rotarien peut se positionner en médiateur économique et social en appui des organisations professionnelles.
  5. Tirer le meilleur parti possible des nouvelles technologies de la communication et de l’information pour animer autrement les clubs. L’idée de mixer réunions en présentiel et réunion virtuelle apparait comme une des voies possibles pour arrimer aux clubs des jeunes actifs qui ont des disponibilités en temps très réduites mais ont beaucoup d’envie et de savoir-faire pour servir.
  6. Imaginer des actions originales pour faire connaitre le rotary en tant qu’association ouverte, aux objectifs humanitaires agissant à la fois localement et internationalement. Il va de soi que la diversité des membres, l’histoire de chaque club lui ayant imprimé sa spécificité doivent être valorisés comme moteurs du changement.

Chacun contribuera à ce changement en cultivant les bons réflexes qui permettront de renforcer l’amitié, la convivialité et la générosité notamment en faveur de la Fondation Rotary qui garantit notre envergure internationale sans entamer notre influence locale bien au contraire.

Le logo de l’année nous invite à demeurer dans le Rotary avec confiance (rappel des couleurs utilisées pour les logos des années précédentes) en proposant plusieurs alternatives (trois portes entrouvertes) pour agir à l’extérieur sans ostentation et recruter des membres au profil et expérience variés qui peuvent passer par au moins l’une des trois portes pour rejoindre l’unité rotarienne.

Chacun agira en pensant, comme Holger Knaack l’a démontré, que le Rotary ouvre des opportunités tant aux rotariens qu’aux autres. Le changement doit donc se partager en cohérence et en profondeur entre les rotariens et les bénéficiaires de leurs actions.

Nous devons au cours de cette année 2020/2021 valoriser le très beau travail des années précédentes ; remercions notamment très sincèrement Catherine pour son engagement rotarien communicatif et agissons avec des rotariennes et des rotariens heureux et pressés d’agir et de servir pour donner à l’équipe de Dominique un Rotary adapté aux exigences de son temps.

André ALANORE

Gouverneur 2020/2021